ONSS Statnews juillet 2016
Version imprimable (pdf)
 

Estimations Rapides de l'emploi
Premier trimestre 2016

Croissance régulière du marché du travail au cours du 1e trimestre 2016

L’emploi salarié montre une croissance modérée lors du premier trimestre 2016. C'est ce qu'il ressort des chiffres de l'ONSS. Par rapport à l’année dernière, l’emploi salarié a augmenté, tant en nombre de postes de travail qu’en volume de travail exprimé en équivalents-temps plein. La tendance positive des deux dernières années se maintient.

Image globale

Par rapport à l’année dernière, l’emploi salarié a augmenté au premier trimestre 2016, tant en nombre de postes de travail (+0,8%) qu’en volume de travail exprimé en équivalents-temps plein (+0,9%). Globalement, l’image d’un marché du travail en amélioration partielle demeure. C’est le secteur des “services commerciaux” qui donne l’impulsion à la tendance positive enregistrée. Le recul de l’emploi dans “Industries et Construction” est plus limité que ces dernières années. Cependant, la croissance dans les “services non-commerciaux” s’est quasiment arrêtée.

L'augmentation de la demande d’emploi s’illustre également dans la croissance soutenue de l’emploi intérimaire (+9% en volume de travail en équivalents temps plein par rapport au premier trimestre 2015).

Profil des travailleurs

La hausse de l’emploi est la plus marquée pour les travailleurs de 50 à 64 ans, en particulier pour les travailleuses (+3,0% pour les hommes, +4,6% pour les femmes), mais est également notable pour les travailleurs de 25 à 39 ans (+1% pour les hommes, +0,8% pour les femmes).

La croissance de l’emploi se concentre principalement dans le secteur privé et concerne aussi bien des emplois à temps plein qu’à temps partiel. La croissance de l’emploi est plus élevée pour les habitants de la Région de Bruxelles-Capitale (+1,0%) et de la Région Flamande (+0,9%). Le nombre de travailleurs occupées résidant en Région Wallonne augmente également (+0,5%).

Industrie et construction

La tendance négative de l'emploi dans l’industrie a pratiquement disparu (-0,2% en postes de travail, -0,6% en volume de travail sur base annuelle). L'impact des fermetures et restructurations importantes qui ont encore fortement marqué les chiffres de l’évolution en 2015, n’est plus d’actualité dans la comparaison sur base annuelle pour le premier trimestre 2016. Dans la plupart des sous-secteurs, la contraction de l’emploi est limitée, et dans certains secteurs, une légère croissance est même observée. L’industrie pharmaceutique continue à croître fortement.

La situation de l’emploi dans la construction est plus favorable que précédemment. Le recul sur base annuel est plus modéré (-0,7% en postes de travail et en volume de travail), et sur base trimestrielle, on observe même une légère augmentation du nombre de postes de travail (+0,5%).

Les secteurs des services

Les services commerciaux ont enregistré une ferme augmentation de l’emploi par rapport au premier trimestre 2015 (+2,1% en postes de travail et en volume de travail).

Cette augmentation est le résultat d’une forte croissance tant dans l’“Information et Communication” que dans les services administratifs et de soutien. Dans les secteurs du commerce, du transport et de l’Horeca, on observe également une hausse perceptible de l’emploi. L'emploi dans le secteur des “Activités financières” est en légère baisse par rapport au premier trimestre 2015, tant en postes de travail qu'en volume de travail.
L’emploi dans les services non-commerciaux évolue de façon moins positive. L’évolution du nombre de postes de travail est néanmoins biaisée par un effet calendrier dans l’enseignement (moins d’enseignants temporaires). Après neutralisation de cet effet, le nombre de postes de travail et le volume de travail dans les services non-commerciaux seraient en très légère hausse (autour de +0,2% par rapport au premier trimestre 2015). Dans le secteur de la santé et de l’action sociale, l'emploi a augmenté par rapport au premier trimestre 2015 (+1,7% en postes de travail et en volume de travail). Par ailleurs, l’évolution de l’emploi dans l’administration publique demeure négative (-1,5%). Enfin, le taux de croissance dans l'enseignement semble ralentir avec une augmentation très limitée du volume de travail en équivalents temps plein (autour de 0,4%).

Le travail intérimaire

Le premier trimestre 2016 confirme la reprise de la demande en forces de travail via l'intérim mais celle-ci est moins prononcée que les trimestres précédentes. Fin mars 2016, le nombre de postes de travail comptabilisés est supérieur à celui de l’année précédente (+5% tant pour les ouvriers que pour les employés). Le volume de travail exprimé en équivalents-temps plein a également été bien plus élevé durant le premier trimestre 2016 par rapport au premier trimestre 2015 (+7% pour les ouvriers, +11% pour les employés).

La demande en forces de travail pour les activités de ménage chez les particuliers via le système des titres-services semble se stabiliser, avec néanmoins une croissance sur base annuelle du volume de travail d’environ 2,8%.

Avez-vous des questions?
Contactez-nous:

  • E-mail: stat.info@onss.fgov.be
  • Tél. 02 509 31 11 (de lundi à vendredi, entre 8h et 16h30)
  • Site web: formulaire de contact : http://onssrszlss.be/fr/contact
  • Adresse:
    Office national de sécurité sociale
    11, Place Victor Horta
    1060 Saint-Gilles (Bruxelles)

Consultez aussi: www.dynam-belgium.org
Editeur:
Office national de sécurité sociale
Direction des statistiques
© 2016 ONSS
Disclaimer Line.be